Pas plus tard que l'autre jour, j'ai appelé un vieux pote. Le veinard. Histoire d'avoir des nouvelles. Mes amis ont cette particularité de ne donner des nouvelles que lorsqu'on les appelle, sinon, silence radio. Alors moi je me dis "Pas de nouvelle, bonne nouvelle", normal, quoi. Mais par moment, je me dis qu'en fait ils ne peuvent plus blairer, ces cons-là, et ils attendent patiemment que la relation meure à petits feux. Donc je prends le combiné et appelle le premier connard d'entre eux, histoire de voir, comme une vieille épouse qui tâte les bourses de son mari afin de vérifier la mécanique.

Donc pas plus tard que l'autre jour, j'appelle un vieux pote basané. Oui cet adjectif n'était pas dans la première version de la phrase mais j'ai remarqué la propension de certains gauchistes de mon entourage à dire "Ah l'aut' jour j'ai vu un Black qui..." donc je mimétise. Moi je veux faire gauchiste dans la vie. D'ailleurs j'ai un auto-collant "I Love Chavez" dans mon camion.

Ce pote basané, je ne l'ai pas appelé au hasard mais le teint halé de sa peau n'y est pour rien. C'est vrai j'aurai pu l'appeler pour lui dire "Ouais tu flippes pas après les cantonales ?" Mais non. Ce qui m'intéressait chez lui c'est sa situation de nouveau père. Comme moi. Avec deux mois d'avance. C'est un rapide. Et donc, je venais aux nouvelles de sa nouvelle famille pour m'assurer que tout allait bien. Inconsciemment je pense que je souhaitais un peu échanger nos impressions sur cette nouvelle paternité mais bon on est pudique dans le cercle...

Très vite, la discussion a dérapé. On s'est retrouvé à parler comme des gonzesses en émerveillement permanent devant leur rejeton. "Et moi il fait ci"... "Eh moi elle fait ça"... Patati Patati.... Des vraies pipelettes, putain...  Heureusement que je gardais le contrôle parce que sinon on aurait fini par parlr lessive et autres conneries de ménagères... Voilà le niveau... Bordel... Le plus dur ce fut les railleries de Grokette...

Nous nous sommes arrêtés à temps et avons vite dévié notre conversation vers des sujets beaucoup dignes de nous. On a passé le reste de la discussion à se foutre de la gueule de Groghislain et du Laze. Ah les marronniers, y a que ça de vrai !!!

Merci les mecs !