Scène de classe, mardi matin.

 

Leçon sur les adjectifs. On étudie comment on nuancer le sens d'un adjectif. Je marque une phrase au tableau d'une originalité folle vous en conviendrez. La créativité pédagogique n'est pas trop au rendez-vous. J'ai du mal à trouver l'inspiration dans les jaunâtres étrons mous de Groky. Par contre je pense beaucoup à vous... Comme si ses couches étaient des saint-suaires, version scato. D'ailleurs a-t-on imaginé que l'original était en fait des traces de merdes ? Certainement vu le pognon qu'on fout pour déterminer son authenticité.

Ce matin-là, je me saisis du feutre - oui, finie la craie - et inscris de ma plus belle écriture sur le tableau blanc (et pas noir rapport au début de la phrase) :

Le maître donne un exercice difficile.

Le but étant d'ajouter un mot devant l'adjectif pour en nuancer le sens. On s'en branle c'est pas une Inspection quand bien même vous disposeriez d'un minimum de billes pédagogiques.

Rapidement, les doigts se lèvent. Les yeux scintillent chez ceux qui ont pigé ou qui pensent avoir pigé. Les autres végètent mais je ne perds pas espoir en me souvenant avoir furtivement décelé une lueur d'intelligence dans les yeux d'un mouton.

J'interroge les volontaires au suicide, je note les propositions. Le tableau se couvre des propositions suivantes :

Le maître donne un exercice extrêmement difficile.

Le maître donne un exercice plutôt difficile.

Le maître donne un exercice vraiment difficile.

Le maître donne un exercice peu difficile.

Le maître donne un exercice très difficile.

Je les amène à percevoir les nuances de sens.
Avec succès, je dois dire.

Dans un rang, une discussion s'installe. Le sujet n'est pas de savoir si qui est amoureux de qui, ni de savoir qui a pris une règle qui ne lui appartenait pas et encore moins de savoir si Need For Speed 4 est mieux que le 5. Non, ils discutent la difficulté de l'exercice (celui de la phrase pas celui du tableau). Quel mot apporte la meilleure nuance pour traduire la difficulté ? On dirait presque des Académiciens...

C'est vrai j'aurai leur dire de la fermer. Leur discussion nuisait à la quiétude de la classe. Mais j'ai laissé filé. Laxisme évident quant à la gestion du groupe, mais je sens qu'à la fin de la journée je suis en congé pour presque deux semaines et demi. Alors rien-à-battre. Le-la remplaçant-e n'aura qu'à gérer.

Alors j'ai tendu l'oreille. Fin de discussion :

"Ouais, non, "vraiment difficile" ça veut dire qu'il est très dur l'exercice. "Vraiment difficile" pfouuuuh c'est dur !"

_ Non le pire c'est "extrêmement"

_ Ah ouais ! "Extrêmement" ça fait vraiment dur !

_ Ouais extrêmement c'est Hardcore !

_ Ouais c'est Hardcore !"

Fin de discussion. Ils ont pigé. Fermez les classeurs, on passe à la littérature.