Voici donc quelques jours que je reçus grâce à nos services postaux pour l'instant publics, un petit présent pour mon anniversaire. Je ne ferais pas la fine bouche parce que l'acte en lui-même est assez gratifiant et quand je pense à toutes les raclures qui ont oublié cette date, oh combien importante pour l'Humanité, je me dis qu'un petit cadeau, si mauvais soit-il, est toujours appréciable.

C'est le genre de cadeau qui laisse dubitatif car, annoncé depuis quelques jours sur ce même blog, il prenait des accents de déclaration de guerre. C'est ici-même que Groghislain, sous le nouveau pseudo rastafarique de 'Jah Jé' se lançait dans la course à la compil' que je mène haut la main depuis de nombreuses années et ce, mon cher Stachy, à une époque où tu ne concevais la musique que par Robert Smith, en m'annonçant l'envoie de son oeuvre afin de célébrer le début de ma trente-troisième année.

Je sais entrer dans l'âge du Christ, mais mon cher Ghislain, si je te remercie du quart d'heure que tu as passé à faire ton disque, j'espère que tu te rends bien compte que tu n'as pas construit la croix sur laquelle on me crucifiera...
Sans déconner, mon vieux, la prochaine fois que tu lances dans une compil', ne la fais pas pendant un championnat international de handball, comme ça tu lâcheras ta télé et tu pourras y passer un peu plus de temps. Et pour le mix et pour la "pochette".
Résultats : 10 titres et 4 artistes emballés dans un montage/collage qui ne ferait pas rougir un ou une moyenne section. Vraiment, c'était bien la peine d'en faire tout un plat. Sans parler que je connaissais 90% des morceaux... Ben mon vieux, je suis sur mon trône pour un moment à ce rythme-là...

Enfin, c'est l'intention qui compte heureusement. Merci mon vieux, t'auras au moins gagné un petit message... Et puis je montre un peu d'égard à ce que tu m'offres et aux gestes que tu fais pour mon anniversaire, parce d'autres donneurs de leçon ne daignent même pas décrocher lorsqu'on les appelle, les fumiers.