Bonjour me revoilà ! Allez voir la précédente chronique et vous verrez comment je dresse les Vendéens ! Merci à ce Puyfolais d'avoir défendu de si belle manière MON parc. Tenez au passage, puisque nous sommes en période estivale, sachez que je viens de doter MON département d'une nouvelle oeuvre dédiée au peuple vendéen fier et courageux : l'Historial de la Vendée au Lucs-sur-Boulogne qui retrace l'histoire du département depuis la Préhistoire jusqu'à nos jours. J'entends déjà les critiques comme quoi ce serait une histoire partisanne, n'importe quoi ! Vous pouvez avoir confiance en moi...

Mais là n'est la raison de mon retour sur ce blog. J'ai, en effet, fait quelques déclarations fin juin-début juillet, qui n'ont pratiquemment pas été relayées par la presse. Alors de deux choses l'une :

  • soit plus personne ne soucie de ce que je peux dire, ce qui m'attriste car dans l'état où est notre beau pays, il va falloir m'écouter...
  • soit mes déclarations n'ont choqué personne et c'est très bien car cela signifie qu'elles ont pénétrées une grande partie de la Nation et que mon combat contre les hordes sarrasines est bien parti.

Ah, qu'ai-je donc dit ? Très simple pour lutter contre l'immigration clandestine et l'immigration tout court (bon pour être clair la venue sur NOTRE territoire de personnes non blanches et non catholiques), j'ai annoncé le projet que je désire mettre en place à la rentrée dans MON département. C'est très simple, il s'agit d'interdire la scolarisation des enfants dont les parents sont en situation irrégulière ! Je vais demander au recteur de l'Académie de Nantes l'autorisatisation de faire appliquer cette consigne dans toutes les écoles libres et toutes les écoles "du diable" de MON département. Pourquoi ? Parce que c'est trop facile pour ces barbares basanés sans papier d'inscrire leur enfant dans NOS écoles avec NOS enfants et puis après de jouer sur la pitié des citoyens honnêtes pour rester chez NOUS. Ca commence par les enfants et ça finit par des mosquées !!! Alors non ! Pas de ça chez nous ! Je suis tolérant mais y a des limites !!! Et puis sommes-nous sûrs de ces enfants ? Qui vous dit qu'ils sont pas des agents à la solde de terroristes aux mains de puisssances étrangères ? Ah j'entends les quolibets et les railleries de la vermine gauchiste, qui crie au racisme et à la xénophobie ! Mais vous verrez quand il y a aura un attentat kamikaze dans une maternelle... Vous verrez...Sales pourritures anarcho-bolcheviko-socialiste !

Alors là Grokonar n'a jamais aussi bien porté son nom mais ce qui m'inquiète c'est qu'il va encore trouver un Vendéen pour le défendre...