Bonjour à tous les gros cons de collègues qui font la semaine de 4 jours !!! Ca va les gars (et les filles) ? Pas trop dur le boulot ? Si ? Ouais je sais , j'en ai chié aussi sur les derniers jours... Mais bon, moi c'est demain le dernier jour !!! Pas vous ? Oh, merde... Vous ne finissez que vendredi soir ! Merde, c'est rude, ça... Je suis de tout coeur avec vous en espérant que ces derniers jours ne seront pas trop pénibles à supporter... Franchement, je suis sincère là...
Grokonar, sincère ? Mon cul ! J'espère que vous allez en chier pendant ces deux jours de rab autant que j'en ai chié à me lever le samedi matin... Ah vous faisiez les malins avec les collègues qui comme moi bossent 4 jours et demi par semaine ? Vous chantiez que vous alliez tantôt au marché, tantôt aux champignons, tantôt vous faisiez la grasse mat', eh bien dansez maintenant !!! Bien fait pour vos gueules !!! Sachez que je vais penser très fort à vous pendant ces deux jours, foi de Grokonar !!!

Tiens comme ça à la dérobée, les vrais Grokonar sont ceux qui pondent les calendriers scolaires. Cette année ils ont pondu un questionnaires dans les écoles à 4 jours pour savoir si ce dispositif était convenable. On a demandé l'avis des parents, des mairies, des enseignants... Quid des enfants ? Que dalle !!! Pas une étude sérieuse sur ce rythme pour savoir s'il est bénéfique ou pas aux élèves... Sincèrement j'en doute... La plupart des parents comme la plupart des enseignants veulent garder ce rythme pour leurs intérêts (moi le premier)... Par ailleurs, autre truc marrant, les DDEN (Doyen de l'Education Nationale) préconise le fameux rythme 7 semaines de classe, 2 de vacances, qui semblent, selon des études, assez adapté. Très bien, moi aussi. Mais ils faut faire avec les hoteliers et les restaurateurs !!! Et pour eux ça ne leur plait pas du tout. Ben oui ça fait moins de temps avec des tarifs honteusement élevés...
Alors on fait des fausses enquêtes parce qu'au bout du compte le rythme de l'enfant on n'en a rien à branler ! Quand bien même on trouverait le bon, les considérations économiques notamment passeraient bien avant...